Sa voix convoque instantanément la mémoire des divas douloureuses du jazz et de la soul, de Billie Holiday à Amy Winehouse en passant par Nina Simone.

KIMBERLY KITSON MILLS est une chanteuse sidérante, une tornade de feeling, revisitant cette musique désormais ancienne qu’est la soul pour lui redonner vigueur et nerf.

Elle a toujours écrit, des nouvelles, des textes épars, avant d’oser

s’attaquer aux chansons. Car il aura fallu du temps avant que Kimber ose. Il lui a fallu travailler son répertoire, avec Anthony et ses acolytes.

Solaire et fragile à la fois, Kim, petite française issue de l’immigration

(d’un père anglais et d’une mère immigrée du Ghana à Paris), à 26 ans, est prête, et armée pour partager cette évidence : la musique de l’âme a encore tant à dire, et tellement d’extases à offrir.

Repérée, Kimberose (pour Kimber ose, enfin) enregistre un EP de 4 titres, qui lui vaut un passage remarqué dans « Taratata », dans « C à vous », puis dans d’autres émissions de télévision.

Son EP se classe immédiatement dans les meilleures ventes françaises.

Elle sera là, le samedi soir, sur la scène Malochajo du festival pour nous enchanter de sa voix envoutante.